Stefan Duchateau tient son blog

Stefan Duchateau

Stefan Duchateau est conseiller du Groupe Argenta.

Il enseigne e.a. la gestion de portefeuille, l’ingénérie financière et la gestion des risques financiers à la HUB (Bruxelles), la sélection de titres, la gestion de portefeuille et la théorie des investissements à la KU Leuven et les produits financiers dérivés à l’UHasselt. Chez Argenta, il se concentre notamment sur la gestion financière et des risques, la politique stratégique et le développement du pilier investissements du groupe de bancassurance. Ceci implique entre autres le développement de produits d’investissement et la gestion de fonds d’investissement.

Le Prof. Dr. S. Duchateau est ingénieur commercial et docteur en sciences économiques appliquées.

  • Retour au pays des obligations

    Le sentiment de panique qui s’est emparé des banques centrales a eu pour effet d’accélérer de manière démentielle le relèvement du taux directeur aux États-Unis, ce qui a obligé la BCE à procéder, elle aussi, à des augmentations abruptes de ses taux de dépôt. Tous soupirs et lamentations mis à part, nous nous demandons à présent combien de temps durera cette folie, et aussi quelle en sera l’ampleur.

    Lire plus

  • Waar was dat feestje?

    Il faut l’admettre, nous aussi, pourtant les derniers des irréductibles optimistes, nous nous étions résignés à passer un long hiver glacial, avec des bourses d’actions souffreteuses et des marchés obligataires calamiteux. Mais, juste à l’heure la plus sombre, lorsque l’ennemi semblait nous tenir en étau, la cavalerie a déboulé de nulle part pour nous débarrasser de nos pensées noires.

    Lire plus

  • L'ennemi public n°1

    Juste après l’annonce de la 4e hausse importante consécutive de 75 points de base, les indices boursiers ont même brièvement rebondi, occasionnant vraisemblablement un sentiment de soulagement, en espérant que le pire soit maintenant passé. Bien que la banque centrale américaine doive encore procéder à quelques nouvelles augmentations, celles-ci ne seraient pas de nature à perturber l’économie.

    Lire plus

  • Les leçons à tirer de cette année

    Certes, il reste encore plusieurs semaines avant de tourner la page de cette année 2022, mais ce temps nous paraît trop court pour espérer un retournement de la tendance sur les marchés financiers, suffisant en tout cas pour les sortir de la zone rouge vif. Cette année misérable entrera dans l’histoire pour de nombreuses (mauvaises) raisons, mais certainement aussi parce que ce cru quasi achevé s’est révélé l’annus horribilis que les investisseurs craignaient. Il va de soi que nous savons que de tels revers arrivent de temps à autre, mais aussi qu’il sont suivis, pourvu que l’on fasse preuve de patience, par une phase de redressement.

    Lire plus

  • Économie forte, bourse faible

    En soi, leur réaction n’a rien de neuf, mais l’on peut tout de même se demander pourquoi les bourses mondiales piquent systématiquement du nez au moment même où l’on annonce que le chômage aux États-Unis continue à reculer pour atteindre à présent son plus bas niveau depuis 1969[i]. Vu que l’offre de travail est à présent le double de ce qu’elle était l’année du premier alunissage, un taux de chômage de 3,5 % à peine indique bien l’ampleur du taux d’emploi[ii] aux États-Unis.

    Lire plus

  • Pas un pas en arrière !

    L’on est en droit de s’étonner du peu d’originalité dont font preuve les dirigeants mondiaux actuels. Et le pompon à cet égard revient à Liz Truss[i] qui, sans vergogne, propose une pâle copie du plan initial de Ronald Reagan. Au début des années 1980, le président américain l’avait mis en œuvre pour surmonter la crise économique aux États-Unis. Mais la fraîche émoulue Première ministre britannique semble avoir oublié la fin de cette histoire.

    Lire plus