Stefan Duchateau tient son blog

Stefan Duchateau

Stefan Duchateau est conseiller du Groupe Argenta.

Il enseigne e.a. la gestion de portefeuille, l’ingénérie financière et la gestion des risques financiers à la HUB (Bruxelles), la sélection de titres, la gestion de portefeuille et la théorie des investissements à la KU Leuven et les produits financiers dérivés à l’UHasselt. Chez Argenta, il se concentre notamment sur la gestion financière et des risques, la politique stratégique et le développement du pilier investissements du groupe de bancassurance. Ceci implique entre autres le développement de produits d’investissement et la gestion de fonds d’investissement.

Le Prof. Dr. S. Duchateau est ingénieur commercial et docteur en sciences économiques appliquées.

  • Réchauffement global

    Un méchant vent d’Est avait surgi soudainement, à l’aube du 6 janvier, faisant chuter les températures, déjà frisquettes, de pas moins de 20 degrés supplémentaires. Le continent européen plongeait dans une ambiance polaire. Le mercure ne repasserait plus au-dessus de 0 degré avant le début du mois d’avril[i].

    Lire plus

  • Refroidissement global

    Le FMI vient de réduire de 0,2 % ses perspectives de croissance économique, actant la poursuite du refroidissement de l’activité en 2019 qui atteindra ainsi son plus bas niveau depuis trois ans. Les chiffres publiés récemment sur le PIB chinois traduisent par ailleurs le rythme d’expansion le plus lent au cours de ces 28 dernières années. Ces deux corrections ne constituent cependant pas une surprise et n’annoncent pas de catastrophe mondiale. Du reste, la corrélation entre les performances économiques et l’évolution boursière à court terme est très vague.

    Lire plus

  • La fin des soldes ?

    La fin de la saison ouvre traditionnellement une généreuse période de soldes à la grande satisfaction du consommateur. Sur le marché des actions, le changement de saison s’accompagne également de baisses de prix non négligeables[i]-à la nuance près qu’elles sont accueillies avec nettement moins d’enthousiasme.

    Lire plus

  • Un seul chapeau melon pour deux rêves

    La Première ministre britannique mérite sans doute une médaille pour son courage et son dévouement dans un combat qui n’était pas le sien au départ. Le parlement du Royaume-Uni ne lui en a pas moins infligé une défaite cinglante. Cette humiliation complète est pourtant tout sauf une catastrophe. Mais le temps commence à manquer pour trouver une solution à ce nœud gordien d’ici au 29 mars.

    Lire plus

  • Fièvre printanière

    La politique annoncée de la Fed menaçait, sans raison valable, de provoquer une récession aux États-Unis. Le resserrement de la politique monétaire américaine aurait hissé le loyer de l’argent à court terme au-dessus du taux d’intérêt à long terme. En relevant son taux directeur, la Fed voulait surtout contrecarrer les effets d’une éventuelle hausse excessive des salaires aux États-Unis. Or, au vu des derniers chiffres publiés sur l’évolution salariale, cette inquiétude n’a pas lieu d’être. La banque centrale américaine peut donc aligner sa politique monétaire sur les attentes des marchés en la matière. Concrètement, aucune hausse de son taux directeur ne paraît nécessaire en 2019. Les corrections baissières du rythme de croissance des résultats des entreprises sont dans la logique des choses après sa forte hausse en 2018. Le tempo attendu se situe toujours au-dessus de 10 %, ce qui justifie des niveaux de cours plus élevés. Les primes de risque actuelles sur les marchés d’action

    Lire plus

  • Le livre de Job 2.0

    En ce temps-là, tout qui possédait plus de 7.000 moutons, 3.000 dromadaires, 500 attelages de bœufs, une petite armée de serviteurs dévoués et une famille nombreuse – tous en parfaite santé – pouvait s’estimer béni des dieux. Job en était parfaitement conscient. Pour remercier la providence et la faire durer, il prenait donc soin d’agir avec droiture, patience et longueur de temps. Jusqu’à ce que le sort le frappe sans pitié et détruise tous les êtres et biens qui lui étaient chers. Pour se retrouver pauvre comme… Job. Alité, il ne pouvait plus compter que sur les paroles, censées le réconforter, d’un trio d’amis, passablement bornés, qui interprétait son infortune comme le châtiment d’un comportement téméraire et d’investissements irréfléchis. « Rien de tout cela », s’écria-t-il. « Chaque décision a été soigneusement soupesée en prenant en compte toutes les options, toutes les informations disponibles, analysées par les meilleurs modèles. » Comme l’a pensé également tout investisseur

    Lire plus